Le blog de Patrice Finel2
Ils ont essayé de nous enterrer. Ils ne savaient pas que nous étions des graines (proverbe mexicain)

Je signe pour la 6éme République


http://www.m6r.fr/2014/09/je-signe-pour-6e-republique/

Je signe pour la 6éme République


Leçon de Grec : c’est au peuple de décider

Leçon de Grec : c’est au peuple de décider
En décidant de convoquer un référendum, le gouvernement d’Alexis Tsipras vient de donner une leçon de démocratie à toute l’Europe. Malgré des propositions concrètes du côté d’Athènes, l’ultimatum posé par l’Union Européenne a en effet pour unique but d’humilier et déshonorer le gouvernement de Syriza et de dissuader tout peuple de résister.

Le premier ministre Alexis Tsipras tient ainsi ses engagements de respect de la souveraineté populaire. Il montre qu’il n’y a pas de fatalité à se soumettre sans résistance aux diktats des politiques austéritaires imposées par la troïka contrairement au précédent gouvernement de droite.

Il tranche avec la soumission dont a fait preuve le gouvernement français et François Hollande. Où était, cette semaine, le soutien à Tsipras que nous avait promis François Hollande ?

Le Parti de Gauche salue cette décision courageuse et appelle au soutien et à la solidarité avec le peuple grec, le gouvernement grec et son premier ministre Alexis Tsipras.



Les nouveautés du site

Valls, le danger pour la démocratie

Valls, le danger pour la démocratie



Continuons à soutenir la Grèce

Continuons à soutenir la Grèce


Vive l'avenir!

Vive l'avenir!



Chanson de 1985 malheureusement actuelle!

Jean Ferrat: La porte est à droite.
A ecouter: http://youtu.be/qPBfqvUWY2g


Chanson de 1985 malheureusement actuelle!


Orthographe

Il se peut que dans ce blog, il y ait des fautes d'orthographes!!!! je m'en excuse mais........

Orthographe


Inscription à la newsletter

Ça continue! Hausse historique du prix du timbre


C’est sans précédent. La Poste a annoncé ce mercredi une hausse de 7% des tarifs du courrier au 1er janvier prochain, ce qui portera le prix du timbre vert à 0,68 euro et celui du timbre prioritaire à 0,76 euro.



Pour Bernard Dupin de la CGT, "c'est une très forte augmentation, à ajouter à celles qui ont déjà eu lieu, et cela peut avoir l'effet pervers de faire diminuer encore plus le volume du courrier". "L'Etat se désengage comme jamais sur les quatre missions de service public qu'il demande à La Poste d'assurer", ajoute-il, déplorant le fait que "ce sont toujours les mêmes qui vont payer, c'est-à-dire les usagers". Selon Régis Blanchot de SUD, "Il y a le risque de vivre ce qu'a connu la poste américaine car en augmentant comme ça les tarifs de façon aussi brutale on incite les clients à la dématérialisation et à se détourner du courrier pour d'autres formes de communication".

L'entreprise, qui avait reçu le 22 juillet le feu vert de l'Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) pour une hausse de tarifs supérieure à l'inflation (1,7% sur l a période), juge cette augmentation indispensable "dans un contexte d'accélération de la baisse des volumes (-6% en 2013)". En conséquence, le prix de la Lettre verte passera de 0,61 euros à 0,68 euros tandis que le timbre prioritaire connaîtra une hausse encore plus spectaculaire et passera de 0,66 à 0,76 euros. "L'avantage tarifaire proposé par la Lettre verte, désormais majoritairement utilisée par les clients, sera donc renforcé et porté à 8 centimes par rapport à la Lettre prioritaire, contre 5 centimes auparavant", souligne La Poste dans un communiqué.
Les tarifs des colis nationaux augmenteront eux de 1,2% en moyenne, les tarifs des colis internationaux baisseront en revanche de l'ordre de 5%. Le groupe chiffre cette hausse des tarifs à 4 euros en moyenne par ménage et par an. Un budget courrier qui passerait ainsi de 46 à 50 euros par an. Les tarifs du courrier avaient déjà augmenté de 2,8% au 1er janvier 2013 et de 3% au 1er janvier 2014.

Une baisse de 50 % en 12 ans

"Il n'y avait pas eu de hausse de cette ampleur, dans l'histoire moderne en tout cas, mais c'est pour répondre à une situation tout à fait particulière", a reconnu à l'AFP Nicolas Routier, directeur général de la branche Services-Courrier-Colis du groupe. Il explique que cette hausse est nécessaire car elle s'inscrit dans "une stratégie de maintien d'un service universel très étendu et d'un haut niveau de qualité en conformité avec notre plan pour l'horizon 2020".
Le groupe La Poste est en effet confronté depuis plusieurs années à une chute très importante du nombre des plis adressés. "Là où nous étions encore à 18 milliards de plis en 2008, nous serons à 13 milliards en 2015 et tout indique que nous atteindrons 9 milliards dans six ans", précise le patron du courrier. Une baisse prévue de 50 % en 12 ans.

D'autres pays européens ont déjà procédé à des hausses importantes: 46% au Royaume-Uni, 53% au Danemark et 35% aux Pays-Bas, à une période où la hausse en France s'est limitée à 12%, à 9% en Allemagne, 5% en Espagne et 8% en Belgique.
Les effectifs de La Poste ont diminué de 5.285 postes depuis janvier, soit plus que sur l'ensemble de 2013, l'entreprise ayant de plus en plus recours aux contrats à durée déterminée (CDD) parmi ses 234.000 salariés.

(d’après L'Humanité)

Mercredi 1 Octobre 2014
Patrice FINEL
Lu 548 fois