Le blog de Patrice Finel2
Ils ont essayé de nous enterrer. Ils ne savaient pas que nous étions des graines (proverbe mexicain)

Je signe pour la 6éme République


http://www.m6r.fr/2014/09/je-signe-pour-6e-republique/

Je signe pour la 6éme République


Leçon de Grec : c’est au peuple de décider

Leçon de Grec : c’est au peuple de décider
En décidant de convoquer un référendum, le gouvernement d’Alexis Tsipras vient de donner une leçon de démocratie à toute l’Europe. Malgré des propositions concrètes du côté d’Athènes, l’ultimatum posé par l’Union Européenne a en effet pour unique but d’humilier et déshonorer le gouvernement de Syriza et de dissuader tout peuple de résister.

Le premier ministre Alexis Tsipras tient ainsi ses engagements de respect de la souveraineté populaire. Il montre qu’il n’y a pas de fatalité à se soumettre sans résistance aux diktats des politiques austéritaires imposées par la troïka contrairement au précédent gouvernement de droite.

Il tranche avec la soumission dont a fait preuve le gouvernement français et François Hollande. Où était, cette semaine, le soutien à Tsipras que nous avait promis François Hollande ?

Le Parti de Gauche salue cette décision courageuse et appelle au soutien et à la solidarité avec le peuple grec, le gouvernement grec et son premier ministre Alexis Tsipras.



Les nouveautés du site

Valls, le danger pour la démocratie

Valls, le danger pour la démocratie



Continuons à soutenir la Grèce

Continuons à soutenir la Grèce


Vive l'avenir!

Vive l'avenir!



Chanson de 1985 malheureusement actuelle!

Jean Ferrat: La porte est à droite.
A ecouter: http://youtu.be/qPBfqvUWY2g


Chanson de 1985 malheureusement actuelle!


Orthographe

Il se peut que dans ce blog, il y ait des fautes d'orthographes!!!! je m'en excuse mais........

Orthographe


Inscription à la newsletter

Défendons le droit de vote pour tous dès 2014 !


Je publie ci dessous la tribune de ma camarade Danielle SIMONNET, Conseillère de Paris, Secrétaire nationale du Parti de Gauche, publiée dans l'hebdomadaire "Politis".
Je partage évidement son point de vue et je répond ainsi politiquement au piratage scandaleux dont j'ai été victime. ma liste de contact mail a été abreuvé d'un texte scandaleux contre cette proposition:



Défendons le droit de vote pour tous dès 2014 !
Suite aux déclarations de F. Hollande, faut-il organiser un référendum sur le droit de vote ?

La réponse du Parti de Gauche est OUI ! Le droit de vote et d’éligibilité des résident-e-s étranger-e-s aux élections locales était le 50ème engagement de Hollande. La gauche le promet depuis 30 ans ! Lors du débat entre les deux tours face à Sarkozy, Hollande avait clairement envisagé le contournement de l’obstacle du congrès (nécessitant les 3/5 des voix des parlementaires) en ayant recours au Référendum. Depuis, qu’est-ce qui a changé ? Rien.
Le renoncement confirmé lors de sa conférence de presse, révèle la méthode de ce gouvernement PS/EELV. Tétanisés par les derniers sondages d’opinion et la bataille que mène l’UMP dans son extrême-droitisation, Hollande et son gouvernement n’envisagent plus le rôle d’éducation populaire que doit jouer toute gauche ambitionnant de changer la société. Précisément parce qu’ils ont de fait renoncé au changement. Il en est de même quand ils préfèrent faire des courbettes au congrès du Médef plutôt que de procéder à l’amnistie des syndicalistes. En bout de course ils finissent par reprendre leurs propositions…
Leur politique s’inscrit plus dans la continuité que dans la rupture avec le gouvernement précédent. Ils choisissent d’éduquer le peuple au renoncement plutôt que de l’impliquer pour inverser les rapports de force. La démission sur la question sociale les conduit à démissionner sur la question démocratique. L’austérité conduit aux politiques autoritaires.
Les conséquences de l’abandon du droit de vote vont bien au-delà de l’exclusion d’une partie de la population du scrutin municipale de 2014. Ne pas mener la bataille des consciences pour la citoyenneté de résidence, contribue à valider les positions réactionnaires défendues par l’UMP et le FN. C’est irresponsable ! Comment ne pas prendre conscience que les digues sont en train de lâcher ? Que la poursuite par un gouvernement « de gauche » de la chasse aux Roms et aux sans papiers contribuent d’ores et déjà à banaliser le racisme ? Que les politiques d’austérité, en précarisant les salarié-e-s, en renforçant la concurrence de tou-te-s contre tou-te-s, alimentent des choix xénophobes, comme en témoignent les milices marseillaises anti roms ?
Ne soyons pas naïf-ve-s. Référendum ou pas, la droite et l’extrême droite ont décidé de batailler contre le droit de vote pour tou-te-s. Il faut donc mener campagne pour. Leur objectif n’est pas simplement de refuser cette avancée démocratique. C’est de fait rejeter le métissage de la société française et attiser le rejet de ce métissage. Ce n’est pas le droit de vote qui divise la population. C’est le refus de l’accorder aux résident-e-s étranger-e-s qui divise le peuple et attise des divisions ethniques qui n’ont pas lieu d’être ! En République, on assume la confrontation démocratique. D’autant plus quand l’unicité du peuple est en jeu !
Le Parti de Gauche poursuit son implication dans toutes les initiatives du collectif Votation citoyenne. Nous souhaitons également, avec le Front de Gauche mobiliser les quartiers populaires. Là où les exclus du droit de vote sont les plus nombreux, c’est précisément là où l’on subit le plus durement les politiques d’austérité. Délaissé-e-s, précarisé-e-s, discriminé-e-s et bâillonné-e-s : Ça suffit ! Pour résister aux politiques d’austérité, en 2014, tout le monde doit voter !

Mardi 27 Novembre 2012
Patrice FINEL
Lu 1006 fois