Le blog de Patrice Finel2
Ils ont essayé de nous enterrer. Ils ne savaient pas que nous étions des graines (proverbe mexicain)

Je signe pour la 6éme République


http://www.m6r.fr/2014/09/je-signe-pour-6e-republique/

Je signe pour la 6éme République


Leçon de Grec : c’est au peuple de décider

Leçon de Grec : c’est au peuple de décider
En décidant de convoquer un référendum, le gouvernement d’Alexis Tsipras vient de donner une leçon de démocratie à toute l’Europe. Malgré des propositions concrètes du côté d’Athènes, l’ultimatum posé par l’Union Européenne a en effet pour unique but d’humilier et déshonorer le gouvernement de Syriza et de dissuader tout peuple de résister.

Le premier ministre Alexis Tsipras tient ainsi ses engagements de respect de la souveraineté populaire. Il montre qu’il n’y a pas de fatalité à se soumettre sans résistance aux diktats des politiques austéritaires imposées par la troïka contrairement au précédent gouvernement de droite.

Il tranche avec la soumission dont a fait preuve le gouvernement français et François Hollande. Où était, cette semaine, le soutien à Tsipras que nous avait promis François Hollande ?

Le Parti de Gauche salue cette décision courageuse et appelle au soutien et à la solidarité avec le peuple grec, le gouvernement grec et son premier ministre Alexis Tsipras.



Les nouveautés du site

Valls, le danger pour la démocratie

Valls, le danger pour la démocratie



Continuons à soutenir la Grèce

Continuons à soutenir la Grèce


Vive l'avenir!

Vive l'avenir!



Chanson de 1985 malheureusement actuelle!

Jean Ferrat: La porte est à droite.
A ecouter: http://youtu.be/qPBfqvUWY2g


Chanson de 1985 malheureusement actuelle!


Orthographe

Il se peut que dans ce blog, il y ait des fautes d'orthographes!!!! je m'en excuse mais........

Orthographe


Inscription à la newsletter

Europe: Hollande soutien le candidat de droite!


C'est vrai qu'il n'en reste que 12%! Mais les électeurs socialistes aux européennes ont encore été trompé! il pensait voter pour Martin Schultz comme Président de la commission européenne, mais réunis à Paris, à l'initiative de M. Hollande, les sociaux démocrates ont décidé de soutenir M Juncker, le candidat de la droite, ancien chef du paradis fiscal luxembourgeois!



Europe: Hollande soutien le candidat de droite!
Les neufs dirigeants socio-démocrates, réunis samedi 21 juin à l'Elysée ont affirmé leur soutien au Luxembourgeois Jean-Claude Juncker pour le poste de président de la Commission européenne.
"Les sociaux-démocrates s'accordent à dire que (...) Jean-Claude Juncker doit devenir le prochain président de la Commission européenne mais nous espérons que les sociaux-démocrates auront d'autres postes", a déclaré Sigmar Gabriel à l'issue de ce mini-sommet.
Ils se sont aussi mis d'accord sur le fait que les règles du pacte de stabilité européen ne devaient pas changer mais qu'elles devaient être appliquées avec "souplesse" en faveur de la croissance, a déclaré le ministre allemand de l'Économie, Sigmar Gabriel. François Hollande, sans préciser davantage sa pensée a affirmé à sa suite qu'il "faut utiliser dans l'UE toutes les souplesses du pacte de stabilité". le président français a par ailleurs appeler à à "maîtriser l'immigration" dans l'UE "de manière conforme à nos principes"....
Pas de doutes, quand il s'agit de se courber devant la droite européenne, allant jusqu'à anticiper ses désirs... la "souplesse" de F. Hollande confine a à la contorsion !

Les dirigeants européens se réunissent jeudi et vendredi prochains pour désigner le futur président de la Commission européenne ainsi que se prononcer sur son mandat pour les cinq prochaines années qui, selon la France, doit être axé sur la croissance et l'emploi. La grande majorité d'entre eux est favorable à la nomination de l'ancien Premier ministre luxembourgeois Jean-Claude Juncker après la victoire du centre droit aux élections européennes en mai. Le Premier ministre britannique, David Cameron, menace cependant d'avancer la tenue d'un référendum sur le maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne si Jean-Claude Juncker, qu'il juge trop fédéraliste, est choisi. La décision peut être prise à la majorité qualifiée et la position de l'Italie, qui pèse d'un poids important au sein de l'UE, sera déterminante s'il faut en arriver à un vote.
(voir L'humanité)

Lundi 23 Juin 2014
Patrice FINEL
Lu 680 fois