Le blog de Patrice Finel2
Ils ont essayé de nous enterrer. Ils ne savaient pas que nous étions des graines (proverbe mexicain)

Je signe pour la 6éme République


http://www.m6r.fr/2014/09/je-signe-pour-6e-republique/

Je signe pour la 6éme République


Leçon de Grec : c’est au peuple de décider

Leçon de Grec : c’est au peuple de décider
En décidant de convoquer un référendum, le gouvernement d’Alexis Tsipras vient de donner une leçon de démocratie à toute l’Europe. Malgré des propositions concrètes du côté d’Athènes, l’ultimatum posé par l’Union Européenne a en effet pour unique but d’humilier et déshonorer le gouvernement de Syriza et de dissuader tout peuple de résister.

Le premier ministre Alexis Tsipras tient ainsi ses engagements de respect de la souveraineté populaire. Il montre qu’il n’y a pas de fatalité à se soumettre sans résistance aux diktats des politiques austéritaires imposées par la troïka contrairement au précédent gouvernement de droite.

Il tranche avec la soumission dont a fait preuve le gouvernement français et François Hollande. Où était, cette semaine, le soutien à Tsipras que nous avait promis François Hollande ?

Le Parti de Gauche salue cette décision courageuse et appelle au soutien et à la solidarité avec le peuple grec, le gouvernement grec et son premier ministre Alexis Tsipras.



Les nouveautés du site

Valls, le danger pour la démocratie

Valls, le danger pour la démocratie



Continuons à soutenir la Grèce

Continuons à soutenir la Grèce


Vive l'avenir!

Vive l'avenir!



Chanson de 1985 malheureusement actuelle!

Jean Ferrat: La porte est à droite.
A ecouter: http://youtu.be/qPBfqvUWY2g


Chanson de 1985 malheureusement actuelle!


Orthographe

Il se peut que dans ce blog, il y ait des fautes d'orthographes!!!! je m'en excuse mais........

Orthographe


Inscription à la newsletter

Hollande soutient la droite israélienne!


En fait Hollande est dans les pas de Guy Mollet! alors que nous assistons tous les jours à des crimes de guerre, il soutient Netanyahou.



Hollande soutient la droite israélienne!
Pendant que le crime se poursuit. Les avions israéliens pilonnent sans trêve Gaza, tuant des dizaines de civils. Des corps d’enfants ensanglantés sont arrachés aux ruines de leurs maisons. Benyamin Netanyahou a décidé d’embraser le Proche-Orient par des représailles massives après l’assassinat de trois adolescents israéliens par on ne sait quels extrémistes. Le premier ministre israélien traite en otage la population palestinienne comme partout les occupants l’ont fait, avec l’espoir de briser l’évolution du Hamas qui renoue enfin avec le Fatah et ainsi d’édifier de nouveaux obstacles à une solution politique assurant l’existence de deux États souverains dans les frontières de 1967. La droite israélienne alliée à une extrême droite fanatique parie sur l’enchaînement des violences pour maintenir sous son joug la prison à ciel ouvert qu’est Gaza, pour étouffer les confettis administrés par l’Autorité palestinienne et les emmurer, pour amplifier la colonisation des territoires occupés et de Jérusalem-Est. C’est une voie sans autre issue que la souffrance et la haine à perpétuité. Condamnée à de multiples reprises par les Nations unies, cette politique trouve de sinistres complaisances. Les salves de roquettes tirées par le Hamas, qui compte ainsi capter la colère populaire, ne sont rien face à la force brute et électronique des missiles tirés depuis les avions et les drones. Mais les voilà mis sur le même rang par des responsables occidentaux !
Sans crainte d’indécence, François Hollande a «condamné fermement les agressions» contre Israël, a exprimé sa «solidarité» envers Benyamin Netanyahou et jugé qu’il «appartient au gouvernement israélien de prendre toutes les mesures pour protéger sa population face aux menaces». À cette heure, on comptait déjà 64 morts à Gaza et aucun en Israël… À Paris, ce n’était pas la France qui s’exprimait, tout juste un président qui en usurpe le prestige pour couvrir une tuerie. Ainsi parlait Ponce Pilate, sachant où était l’innocence et où gisait le crime. Il ne suffira pas de s’en laver les mains pour en effacer les taches de sang. -

Lundi 14 Juillet 2014
Patrice FINEL
Lu 657 fois