Le blog de Patrice Finel2
Ils ont essayé de nous enterrer. Ils ne savaient pas que nous étions des graines (proverbe mexicain)

Je signe pour la 6éme République


http://www.m6r.fr/2014/09/je-signe-pour-6e-republique/

Je signe pour la 6éme République


Leçon de Grec : c’est au peuple de décider

Leçon de Grec : c’est au peuple de décider
En décidant de convoquer un référendum, le gouvernement d’Alexis Tsipras vient de donner une leçon de démocratie à toute l’Europe. Malgré des propositions concrètes du côté d’Athènes, l’ultimatum posé par l’Union Européenne a en effet pour unique but d’humilier et déshonorer le gouvernement de Syriza et de dissuader tout peuple de résister.

Le premier ministre Alexis Tsipras tient ainsi ses engagements de respect de la souveraineté populaire. Il montre qu’il n’y a pas de fatalité à se soumettre sans résistance aux diktats des politiques austéritaires imposées par la troïka contrairement au précédent gouvernement de droite.

Il tranche avec la soumission dont a fait preuve le gouvernement français et François Hollande. Où était, cette semaine, le soutien à Tsipras que nous avait promis François Hollande ?

Le Parti de Gauche salue cette décision courageuse et appelle au soutien et à la solidarité avec le peuple grec, le gouvernement grec et son premier ministre Alexis Tsipras.



Les nouveautés du site

Valls, le danger pour la démocratie

Valls, le danger pour la démocratie



Continuons à soutenir la Grèce

Continuons à soutenir la Grèce


Vive l'avenir!

Vive l'avenir!



Chanson de 1985 malheureusement actuelle!

Jean Ferrat: La porte est à droite.
A ecouter: http://youtu.be/qPBfqvUWY2g


Chanson de 1985 malheureusement actuelle!


Orthographe

Il se peut que dans ce blog, il y ait des fautes d'orthographes!!!! je m'en excuse mais........

Orthographe


Inscription à la newsletter

L’école devait être une priorité, l’éducation prioritaire est la première attaquée!




La mise en œuvre de la réforme de l’éducation prioritaire portée par Najat Vallaud Belkacem va priver de leurs moyens des dizaines d’établissements scolaires.

À Paris, Toulouse, Bègles, Harfleur, Clermont Ferrand, Dijon, Clichy la Garenne, Colombes, Créteil, Lyon, Montreuil, Mâcon, La Ferté sous Jouarre, Pont Évêque, Rennes, en Corse etc., la sortie de collèges du dispositif de l’éducation prioritaire entraîne avec elle celle de nombreuses écoles. Dans la capitale par exemple, une quarantaine sont concernées.

Dans chaque académie, les recteurs ont établit la carte des nouveaux Réseaux d’éducation prioritaire (REP et REP+). Un exercice comptable, habillé de critères confus, réalisé dans le cadre d’une enveloppe contrainte affectée par le ministère.

Une fois de plus, loin des discours sur la "priorité" censée être accordée à l’école, l’austérité s’impose. Très concrètement les conditions d’apprentissage de milliers d’enfants, avec des classes plus nombreuses à la rentrée 2015, seront dégradées. Dans le même temps, la modification du barème pour les mutations des enseignants de l’éducation prioritaire va conduire au départ des équipes éducatives et donc à l’arrivée d’enseignants inexpérimentés.

La politique éducative doit répondre aux besoins scolaires. Elle ne peut consister à déshabiller Paul pour habiller Jacques. L’intérêt général doit l’emporter sur les logiques budgétaires. A moins que cette réforme ne serve les aspirations profondes de la Ministre qui a commandé au Conseil supérieur des programmes un rapport qui préconise de réduire les finalités de la scolarité obligatoire à l’acquisition du simple socle commun !

Je soutiens les enseignants et les parents qui se battent pour le maintien des moyens de leurs écoles et participe dès à présent à leurs côtés aux mobilisations organisées ces derniers jours partout en France.je serai présent dans les mobilisations franciliennes des 9, 10 et 11 décembre à Paris.

Dimanche 7 Décembre 2014
Patrice FINEL
Lu 829 fois