Le blog de Patrice Finel2
Ils ont essayé de nous enterrer. Ils ne savaient pas que nous étions des graines (proverbe mexicain)

Je signe pour la 6éme République


http://www.m6r.fr/2014/09/je-signe-pour-6e-republique/

Je signe pour la 6éme République


Leçon de Grec : c’est au peuple de décider

Leçon de Grec : c’est au peuple de décider
En décidant de convoquer un référendum, le gouvernement d’Alexis Tsipras vient de donner une leçon de démocratie à toute l’Europe. Malgré des propositions concrètes du côté d’Athènes, l’ultimatum posé par l’Union Européenne a en effet pour unique but d’humilier et déshonorer le gouvernement de Syriza et de dissuader tout peuple de résister.

Le premier ministre Alexis Tsipras tient ainsi ses engagements de respect de la souveraineté populaire. Il montre qu’il n’y a pas de fatalité à se soumettre sans résistance aux diktats des politiques austéritaires imposées par la troïka contrairement au précédent gouvernement de droite.

Il tranche avec la soumission dont a fait preuve le gouvernement français et François Hollande. Où était, cette semaine, le soutien à Tsipras que nous avait promis François Hollande ?

Le Parti de Gauche salue cette décision courageuse et appelle au soutien et à la solidarité avec le peuple grec, le gouvernement grec et son premier ministre Alexis Tsipras.



Les nouveautés du site

Valls, le danger pour la démocratie

Valls, le danger pour la démocratie



Continuons à soutenir la Grèce

Continuons à soutenir la Grèce


Vive l'avenir!

Vive l'avenir!



Chanson de 1985 malheureusement actuelle!

Jean Ferrat: La porte est à droite.
A ecouter: http://youtu.be/qPBfqvUWY2g


Chanson de 1985 malheureusement actuelle!


Orthographe

Il se peut que dans ce blog, il y ait des fautes d'orthographes!!!! je m'en excuse mais........

Orthographe


Inscription à la newsletter

La grande coalition Macron




La grande coalition Macron
La loi Macron dite « pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques » a été adoptée par le Sénat avec les amendements de la droite majoritaire. La CMP (commission mixte paritaire) qui doit se tenir le 3 juin s’annonce mal puisque le Gouvernement a demandé au Sénat la ”sagesse” sur plusieurs amendements de la droite et pas des moindres, à tel point que sur 110 sénateurs PS, cent se sont abstenus sur le vote final et seulement 7 ont voté contre. Voilà qui assombrit le tableau lorsque l’on sait le poids électoral de ces “barons” socialistes qui figurent tous sur la motion majoritaire votée le 21 mai 2015. On comprend que le cap stratégique du Gouvernement est sérieusement entaché par une alliance avec la droite.

Les sénateurs de droite devaient boire du petit lait en entendant Macron répliquer à des sénateurs communistes et frondeurs. Et aggraver encore la loi sur le travail du dimanche ou la réduction des droits d’information et d’intervention des salariés et des syndicats dans l’entreprise. Cela est transparent pour le sénateur UMP Francis Delattre : « Monsieur le ministre, j’ai un peu d’expérience politique, et j’ai l’impression que nous venons de vivre votre moment de vérité. Sachez que nous le respectons, d’autant que nous partageons bien des orientations de votre projet de loi et que votre analyse de la situation de notre pays est assez voisine de la nôtre ».

Cette grande coalition Macron est cohérente avec les appels répétés de Valls à l’Union nationale pour gouverner le pays. Pas seulement depuis les attentats du 11 janvier : car l’union nationale était déjà au cœur de sa déclaration de politique générale en septembre. La loi Macron est donc pour ce gouvernement un laboratoire politique. Celui de l’alignement sur les grandes coalitions austéritaires qui dirigent une majorité de pays européens, selon le modèle initié en Allemagne.

Ceux qui expérimentent ainsi en France l’alliance avec la droite seront les plus mal placés pour invoquer l’union de la gauche dans les prochaines élections.


Lundi 25 Mai 2015
Patrice FINEL
Lu 3662 fois