Le blog de Patrice Finel2
Ils ont essayé de nous enterrer. Ils ne savaient pas que nous étions des graines (proverbe mexicain)

Je signe pour la 6éme République


http://www.m6r.fr/2014/09/je-signe-pour-6e-republique/

Je signe pour la 6éme République


Leçon de Grec : c’est au peuple de décider

Leçon de Grec : c’est au peuple de décider
En décidant de convoquer un référendum, le gouvernement d’Alexis Tsipras vient de donner une leçon de démocratie à toute l’Europe. Malgré des propositions concrètes du côté d’Athènes, l’ultimatum posé par l’Union Européenne a en effet pour unique but d’humilier et déshonorer le gouvernement de Syriza et de dissuader tout peuple de résister.

Le premier ministre Alexis Tsipras tient ainsi ses engagements de respect de la souveraineté populaire. Il montre qu’il n’y a pas de fatalité à se soumettre sans résistance aux diktats des politiques austéritaires imposées par la troïka contrairement au précédent gouvernement de droite.

Il tranche avec la soumission dont a fait preuve le gouvernement français et François Hollande. Où était, cette semaine, le soutien à Tsipras que nous avait promis François Hollande ?

Le Parti de Gauche salue cette décision courageuse et appelle au soutien et à la solidarité avec le peuple grec, le gouvernement grec et son premier ministre Alexis Tsipras.



Les nouveautés du site

Valls, le danger pour la démocratie

Valls, le danger pour la démocratie



Continuons à soutenir la Grèce

Continuons à soutenir la Grèce


Vive l'avenir!

Vive l'avenir!



Chanson de 1985 malheureusement actuelle!

Jean Ferrat: La porte est à droite.
A ecouter: http://youtu.be/qPBfqvUWY2g


Chanson de 1985 malheureusement actuelle!


Orthographe

Il se peut que dans ce blog, il y ait des fautes d'orthographes!!!! je m'en excuse mais........

Orthographe


Inscription à la newsletter

La justice européenne valide l’interdiction du voile intégral en France




La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a validé l’interdiction du port du voile intégral en France, ce mardi 1er juillet.

La loi française du 11 octobre 2010, selon laquelle « nul ne peut, dans l’espace public, porter une tenue destinée à dissimuler son visage », sous peine de 150 euros d’amende et/ou d’un stage de citoyenneté, était contestée par une Française. Revendiquant le port de la burqa ou du niqab, la jeune femme avait saisi la Cour européenne des droits de l’homme, estimant la loi de 2010 contraire aux principes de liberté d’expression et de liberté de conscience et de religion.

De son côté, le gouvernement français avait demandé le rejet de cette requête, rappelant que la loi de 2010 ne visait pas explicitement le niqab mais la dissimulation du visage, par quelque moyen que ce soit (cagoule, casque de moto...), dans l’espace public.

La justice européenne a tranché. Pour elle, « la préservation des conditions du vivre-ensemble » est « un objectif légitime » des autorités françaises, qui disposent à cet égard d’une « ample marge d’appréciation ». Selon la CEDH, la France n’outrepasse pas cette marge de manœuvre et la législation de 2010 n’est pas contraire à la Convention européenne des droits de l’homme

Mardi 1 Juillet 2014
Patrice FINEL
Lu 719 fois