Le blog de Patrice Finel2
Ils ont essayé de nous enterrer. Ils ne savaient pas que nous étions des graines (proverbe mexicain)

Je signe pour la 6éme République


http://www.m6r.fr/2014/09/je-signe-pour-6e-republique/

Je signe pour la 6éme République


Leçon de Grec : c’est au peuple de décider

Leçon de Grec : c’est au peuple de décider
En décidant de convoquer un référendum, le gouvernement d’Alexis Tsipras vient de donner une leçon de démocratie à toute l’Europe. Malgré des propositions concrètes du côté d’Athènes, l’ultimatum posé par l’Union Européenne a en effet pour unique but d’humilier et déshonorer le gouvernement de Syriza et de dissuader tout peuple de résister.

Le premier ministre Alexis Tsipras tient ainsi ses engagements de respect de la souveraineté populaire. Il montre qu’il n’y a pas de fatalité à se soumettre sans résistance aux diktats des politiques austéritaires imposées par la troïka contrairement au précédent gouvernement de droite.

Il tranche avec la soumission dont a fait preuve le gouvernement français et François Hollande. Où était, cette semaine, le soutien à Tsipras que nous avait promis François Hollande ?

Le Parti de Gauche salue cette décision courageuse et appelle au soutien et à la solidarité avec le peuple grec, le gouvernement grec et son premier ministre Alexis Tsipras.



Les nouveautés du site

Valls, le danger pour la démocratie

Valls, le danger pour la démocratie



Continuons à soutenir la Grèce

Continuons à soutenir la Grèce


Vive l'avenir!

Vive l'avenir!



Chanson de 1985 malheureusement actuelle!

Jean Ferrat: La porte est à droite.
A ecouter: http://youtu.be/qPBfqvUWY2g


Chanson de 1985 malheureusement actuelle!


Orthographe

Il se peut que dans ce blog, il y ait des fautes d'orthographes!!!! je m'en excuse mais........

Orthographe


Inscription à la newsletter

Le 10 septembre pour nos retraites : pas un trimestre de plus, pas un euro de moins




Le 10 septembre pour nos retraites : pas un trimestre de plus, pas un euro de moins
Nous n’avons pas chassé le malfaisant Sarkozy pour que Hollande fasse pareil. La gauche a été élue notamment grâce aux manifestations de 2010 pour défendre nos retraites. Il y a eu 8 millions de manifestants dans la rue, au moins une fois cette année là. Chacun se souvient derrière quelle banderole il était. Tout le monde se souvient des « points fixes » faits par le PS et tous ses dirigeants sur le passage des cortèges. Tout le monde se souvient des jeunes du MJS qui criaient « 60, 60, 60 à taux plein ». Les huit syndicats ont organisé des cortèges dans l’unité de bout en bout depuis le mois de juin jusqu’en novembre. 75 % de l’opinion était pour la retraite à 60 ans sans décote
La gauche n’a pas été élue pour attaquer nos retraites mais pour les restaurer. Les sales réformes toutes injustifiées, de la droite, en 1993, 1995, 2003, 2007, 2010, ont baissé nos retraites en moyenne de 30 %. C’est déjà énorme comme recul – d’autant plus inacceptable que la France n’a jamais été aussi riche. La moyenne des retraites des femmes est en dessous de 1000 euros, celle des hommes est autour de 1400 euros, la moyenne générale est de 1200 euros : comment vivre décemment avec ca ? Il faut les ré augmenter, les indexer sur les salaires, il faut l’égalité femmes hommes, pas de retraite en dessous du Smic.
Tous les racontars et désideratas, tous les schémas et plans compliqués, tous les mensonges et légendes sur les « déficits », sur la « démographie », « l’allongement de la vie » tout ça n’a qu’un but : allonger les annuités, retarder les départs, désindexer les retraites des prix, ça ne vise qu’à baisser le niveau des pensions.
La retraite par répartition, c’est du solide : elle va directement de ceux qui travaillent à ceux qui sont en retraite. La retraite ce n’est pas une épargne, c’est du salaire. Pas besoin de passer par les fonds de pension risqués et maudits.
Alors oui, on peut, on doit garder la retraite que la gauche a mise en place il y a 30 ans. Si on vit (un peu) plus longtemps, c’est pour en profiter plus longtemps. Si on vit plus longtemps c’est en grande partie grâce à la retraite à 60 ans. Si on part plus tôt, on mourra plus tôt, comme disent les égoutiers « départs retardés, mort prématurée ». Tous les métiers sont durs entre 60 et 65 ans. D’ailleurs l’espérance de vie en bonne santé baisse depuis 2008, de 64 vers 63, 62 ans… On veut du bonheur à la retraite, des années à soi, pas une retraite grabataire. On veut pouvoir vivre nos retraites, voyager, agir pas être confinés, écartés, reclus. La retraite à 60 ans, devrait être calculée sur les 10 meilleures années, 75 % de reversement, 35 annuités ( comme en Allemagne) indexée sur les salaires.
C’est pour cela que je serais à la manif à paris à l’appel des organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires
Les Organisations Syndicales CGT, FO, FSU, SOLIDAIRES constatent que le gouvernement a décidé de répondre aux injonctions de la Commission de l’Union Européenne visant à poursuivre les attaques contre tous les droits et acquis des salariés.
En effet, la Commission Européenne a exigé du gouvernement français qu’il prenne « des mesures, dès cette année, pour réformer son système de retraite ». Selon l’AFP, la Commission « recommande d’adapter les règles indexations, les âges minimums et de taux pleins, la période de contribution et les régimes spéciaux mais en évitant d augmenter les contributions des employeurs aux régimes de retraites ».
Le même jour, Jean Marc Ayrault lui répond « la France va respecter ses engagements »
Le 14 juin la Commission Moreau sur les retraites, constituée par le Premier Ministre, a rendu ses propositions, entre autre « allonger la durée de cotisation jusqu’à 44 annuités, revaloriser les pensions en dessous de l’inflation, revoir l’abattement fiscal de 10% sur les pensions et fiscalisation des majorations pour enfants, aligner le taux de la CSG des retraités imposables sur celui appliqué aux actifs, durcir le mode de calcul des fonctionnaires ».
Et pour justifier cette contre-réforme des retraites, on nous ressort l’argument déjà utilisé lors des précédentes réformes, à savoir, que « la durée de vie augmentant les salariés devraient travailler plus longtemps ! »
Les Organisations Syndicales CGT, FO, FSU, SOLIDAIRES considèrent que ce n’est pas l’augmentation de l’espérance de vie qui est responsable du soi-disant déficit du régime de nos retraites mais toutes les mesures d’austérité prises pour baisser le « coup du travail », revendiquées et obtenues par le patronat.
C’est l’augmentation des salaires et des pensions, l’arrêt des suppressions de postes dans la Fonction Publique et des licenciements dans le privé, qui entraineront automatiquement une hausse du montant des cotisations et donc des ressources financières pour la Sécurité Sociale.
Après la loi sur « la flexibilité du travail »élaborée sur la base de l’ANI qui donne la possibilité aux employeurs de licencier plus facilement, plus vite et moins cher, loi qui remet en cause de nombreux articles du Code du Travail, les Organisations Syndicales CGT, FO, FSU, SOLIDAIRES n’accepteront pas de voir les retraites une nouvelle fois attaquées.
Elles affirment leur détermination pour combattre toutes des dispositions qui découleront de la loi de « flexibilité du travail », de même qu’elles mettront tout en œuvre pour faire échec à la remise en cause de nos retraites. Elles réaffirment leurs revendications :
1993 Balladur – 2013 Ayrault : 20 ans de recul social ça suffit !
• NON au recul de l’âge de départ à la retraite
• NON à l’allongement de la durée de cotisation, pour une retraite à taux plein
• NON à la désindexation des pensions par rapport à l’inflation
• NON à toute réforme systémique
• NON à la remise en cause des régimes spéciaux
• NON à l’augmentation de la CSG (retraités et actifs)
Rassemblons-nous dans chacune de nos professions et de nos entreprises pour faire valoir nos revendications de salaires et d’emplois, pour défendre notre droit à la retraite à 60 ans à taux plein. C’est urgent pour mieux vivre !

Vendredi 30 Août 2013
Patrice FINEL
Lu 455 fois