Le blog de Patrice Finel2
Ils ont essayé de nous enterrer. Ils ne savaient pas que nous étions des graines (proverbe mexicain)

Je signe pour la 6éme République


http://www.m6r.fr/2014/09/je-signe-pour-6e-republique/

Je signe pour la 6éme République


Leçon de Grec : c’est au peuple de décider

Leçon de Grec : c’est au peuple de décider
En décidant de convoquer un référendum, le gouvernement d’Alexis Tsipras vient de donner une leçon de démocratie à toute l’Europe. Malgré des propositions concrètes du côté d’Athènes, l’ultimatum posé par l’Union Européenne a en effet pour unique but d’humilier et déshonorer le gouvernement de Syriza et de dissuader tout peuple de résister.

Le premier ministre Alexis Tsipras tient ainsi ses engagements de respect de la souveraineté populaire. Il montre qu’il n’y a pas de fatalité à se soumettre sans résistance aux diktats des politiques austéritaires imposées par la troïka contrairement au précédent gouvernement de droite.

Il tranche avec la soumission dont a fait preuve le gouvernement français et François Hollande. Où était, cette semaine, le soutien à Tsipras que nous avait promis François Hollande ?

Le Parti de Gauche salue cette décision courageuse et appelle au soutien et à la solidarité avec le peuple grec, le gouvernement grec et son premier ministre Alexis Tsipras.



Les nouveautés du site

Valls, le danger pour la démocratie

Valls, le danger pour la démocratie



Continuons à soutenir la Grèce

Continuons à soutenir la Grèce


Vive l'avenir!

Vive l'avenir!



Chanson de 1985 malheureusement actuelle!

Jean Ferrat: La porte est à droite.
A ecouter: http://youtu.be/qPBfqvUWY2g


Chanson de 1985 malheureusement actuelle!


Orthographe

Il se peut que dans ce blog, il y ait des fautes d'orthographes!!!! je m'en excuse mais........

Orthographe


Inscription à la newsletter

Mobilisation permanente contre l'austérité


Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté ce samedi 15 novembre à l’appel du Collectif "Alternative À l'Austérité" - 3A. Une mobilisation élargie à l’appel de 200 personnalités et de plus de 70 organisations qui s’inscrit maintenant dans la durée pour combattre les politiques d’austérité. Nous étions une vingtaine de vigneusiens présents.



30 000 manifestants à Paris, plus de 5000 à Toulouse, en tout près de 100 000 personnes toutes la France, dans une trentaine de villes… Les manifestations et rassemblements à l'appel du collectif "Alternative À l'Austérité" - 3A ont donné le signal d’une mobilisation permanente et qui s’élargit pour "dire non à la politique d'austérité du gouvernement Valls" et construire des alternatives.

À Paris on pouvait voir flotter côte à côte les drapeaux du Parti communiste, du Parti de gauche, du NPA, du Front de Gauche, les autocollants et pancartes de Nouvelle Donne, Ensemble, Gauche unitaire ou encore des écologistes d’EELV. Des responsables d'associations féministes, de lutte contre le chômage, des syndicalistes de la CGT, Solidaires, FO, ou FSU étaient aussi présents. En tout près d’une centaines d’organisations étaient mobilisées.

"A ceux qui veulent nous vendre à la finance, le peuple répond Résistance ! ", scandaient les manifestants en tête de cortège, aux côtés de nombreux élus et responsables politique, Pierre Laurent (PCF), Jean-Luc Mélenchon (PG), Olivier Besancenot (NPA), Isabelle Attard (Nouvelle Donne), Clémentine Autain (Ensemble) ou Liem Hoang-Ngoc, ex-député européen PS représentant les "socialistes affligés".

À Toulouse, plus de 5000 personnes ont défilé derrière la banderole "imposons un nouveau partage des richesses", en réponse à un appel national à manifester contre "les politiques d'austérité". Sur les grands boulevards, le cortège a mêlé retraités et "étudiants en colère", intermittents et cheminots, militants de Droit au logement (DAL) et chercheurs du mouvement "Science en marche"...

"On ne l'a pas élu pour couper dans les dépenses publiques, couvrir des bavures policières, mépriser la vie des gens ordinaires et prétendre que c'est du courage, que de les amputer de ce qu'ils ont besoin tous les jours", a fustigé Jean-Luc Mélenchon (PG), ajoutant: "Ca suffit!".

Cette mobilisation démontre que la gauche de transformation sociale continue à exister et à se battre. A nous de montrer que nous representons une issue, sinon gare au fascisme!

Dimanche 16 Novembre 2014
Patrice FINEL
Lu 1182 fois