Le blog de Patrice Finel2
Ils ont essayé de nous enterrer. Ils ne savaient pas que nous étions des graines (proverbe mexicain)

Je signe pour la 6éme République


http://www.m6r.fr/2014/09/je-signe-pour-6e-republique/

Je signe pour la 6éme République


Leçon de Grec : c’est au peuple de décider

Leçon de Grec : c’est au peuple de décider
En décidant de convoquer un référendum, le gouvernement d’Alexis Tsipras vient de donner une leçon de démocratie à toute l’Europe. Malgré des propositions concrètes du côté d’Athènes, l’ultimatum posé par l’Union Européenne a en effet pour unique but d’humilier et déshonorer le gouvernement de Syriza et de dissuader tout peuple de résister.

Le premier ministre Alexis Tsipras tient ainsi ses engagements de respect de la souveraineté populaire. Il montre qu’il n’y a pas de fatalité à se soumettre sans résistance aux diktats des politiques austéritaires imposées par la troïka contrairement au précédent gouvernement de droite.

Il tranche avec la soumission dont a fait preuve le gouvernement français et François Hollande. Où était, cette semaine, le soutien à Tsipras que nous avait promis François Hollande ?

Le Parti de Gauche salue cette décision courageuse et appelle au soutien et à la solidarité avec le peuple grec, le gouvernement grec et son premier ministre Alexis Tsipras.



Les nouveautés du site

Valls, le danger pour la démocratie

Valls, le danger pour la démocratie



Continuons à soutenir la Grèce

Continuons à soutenir la Grèce


Vive l'avenir!

Vive l'avenir!



Chanson de 1985 malheureusement actuelle!

Jean Ferrat: La porte est à droite.
A ecouter: http://youtu.be/qPBfqvUWY2g


Chanson de 1985 malheureusement actuelle!


Orthographe

Il se peut que dans ce blog, il y ait des fautes d'orthographes!!!! je m'en excuse mais........

Orthographe


Inscription à la newsletter

Zone unique des transports franciliens : la promesse doit être tenue cette année !


Les élu-e-s régionaux du Front de Gauche interpelleront ce jeudi en séance plénière le président du Conseil régional d’Ile-de-France sur l’urgence de la mise en œuvre de la zone tarifaire unique dans les transports.



Zone unique des transports franciliens : la promesse doit être tenue cette année !
« Moins de réseaux, plus de temps, plus cher » : il est urgent de mettre fin à cette triple peine subie par les usagers les plus éloignés du centre !

Cela fait plus de dix ans que les élu-e-s du le Front de Gauche, proposent pour y répondre un projet écologique, porteur de justice sociale et territoriale : la mise en place d’une zone unique des transports en Ile-de-France au tarif des zones 1-2.

L’adhésion de l’ensemble des forces de gauche à ce projet en 2010 fut assurément une bonne nouvelle. Mais pour l’heure, malgré de réelles avancées avec des mesures de dézonage partielles, la promesse n’est pas encore tenue. Les moyens pour la financer ne sont pas au rendez-vous !

Ce financement ne peut pas reposer sur une contribution supplémentaire des usagers, dont le pouvoir d’achat est très lourdement impacté par les politiques austéritaires. Et les collectivités ont quant à elles pris toutes leurs responsabilités par les mesures de tarifications qu’elles financent depuis 2009 et l’ampleur des investissements programmés.

Une solution existe, elle passe par le transfert de la maîtrise du taux du Versement Transport au STIF, et une harmonisation à la hausse de cette taxe. Les 800 millions d’euros par an ainsi gagnés permettraient le financement du pass navigo unique, mais aussi la modernisation du réseau. Ceci aurait un effet vertueux et chacun y gagnerait : les usagers, les collectivités, mais aussi les entreprises. Et ce ne serait que justice, au moment où le gouvernement, via le pacte de responsabilité et de solidarité, a décidé de dégager pour ces dernières 30 milliards d’euros!

Si nous avons, à force de persévérance, convaincu de cette idée la majorité de gauche à la Région et au STIF, il revient maintenant au Gouvernement et aux parlementaires de la rendre possible, en ayant enfin le courage d’écouter les usagers et les élus régionaux plutôt que le MEDEF. Les parlementaires du Front de gauche ont été jusqu’à présent souvent seuls à mener cette bataille.

Cette situation ne peut plus durer. Les usagers franciliens attendent que nos engagements soient respectés.

La Région doit donc être entendue par le gouvernement et les parlementaires de gauche, afin que soient donnés au STIF, sans plus tarder, les moyens de réaliser la Zone unique !

Mercredi 18 Juin 2014
Patrice FINEL
Lu 794 fois